Rechercher
  • Annie D.

Journée mondiale des Océans et les cosmétiques

En ce moment, je sais à quoi tu penses : Mais quel est le rapport entre les océans et les cosmétiques, car on s'entend les océans ne se font pas une beauté avec des cosmétiques, bien au contraire! C'est ce que je vais t'expliquer aujourd'hui.



Dans nos cosmétiques


Premièrement sais-tu ce que contient ton produit exfoliant pour t'exfolier ? Certaines gammes sont très respectueuses de l'environnement et vont utiliser par exemple du jojoba, du luffa, du bambou, du son, du sucre ou autre grain organique qui ne seront pas nocifs, mais plutôt biodégradable. En contrepartie, d'autres utilisent des micro-billes de plastique appelés plus précisément polyéthylène un copolymère de synthèse utilisé dans la fabrication de sac de plastique,...eh oui! Certains autres produits peuvent en contenir aussi comme : shampoing, dentifrices, savons et produits ménagés.


Environ 6% des cosmétiques en contiendraient et ce jusqu'à 10% de concentration dans le produit. Selon une étude publié dans la revue Environemental Science & Technology, plus de 8 000 milliard de micro-billes se retrouveraient dans les habitats aquatique à tout les jours! Un seul tube en contiendrait des milliers, voilà pourquoi.



Dans l'eau


Certaines billes se voient et se sentent bien au touché, mais d'autres sont invisibles à l’œil nu. C'est pourquoi elles ne sont pas filtrées par nos usines, comme ce serait le cas les autres trucs plus gros qui se retrouveraient dans l'eau. Le problème ici est non seulement du au fait que ca se retrouve dans l'eau, mais surtout car trop souvent les animaux soit le les voient pas ou ils les perçoivent comme de la nourriture. Comme ses particules ne se digèrent pas aussi vite que la nourriture (en fait, pas du tout!) l'animal à faim, malgré qu'il semble avoir le ventre plein, mais il n'a plus d'espace pour la nourriture...car son ventre est plein de plastique. Il deviennent donc faible et lourd et peuvent fini par en mourir...





Au Canada


C'est seulement en mars 2015 que Environnement Canada à commencé une étude sur les micro-billes et leurs effets sur l’environnement et et la vie marine. Trois mois plus tard. elles ont été déclarées comme toxiques par notre gouvernement canadien. On s'entend qu'au moment où je suivais mon cours d'esthétique en 2005-2006, on parlait déjà du fait que ce type de produit était à éviter pour le bien de notre planète. Ce n'est qu'à partir du 1er janvier 2018 qu'ils ont finalement été interdit, tant fabrication qu'importation. À mon sens à moi, ça ne fait aucuns sens ! L'interdiction aurait due se faire beaucoup plus tôt, mais nous devons quand même voir ça comme un pas dans le bon sens, vers le progrès.



Le mot de la fin


J'espère que cet article t'aura plu et qu'elle t'aidera a prendre conscience (si ce n'est pas déjà fait ! ) qu'il faut faire attention à notre planète! Remplaces tout ce que tu peux par du réutilisable, échanges tes caisses de bouteilles d'eau par un Brita ou une machine à eau, utilises des sacs à collation plastique par des lavables, fait tes courses avec des sacs réutilisables...quand tu sors et que tu vois un déchet, mets le à la poubelles et surtout mets tes propres déchet à la poubelle! Si tout le monde fait sa part on peu y arriver !


Voici une petite vidéo pour te faire réfléchir : Milieu marin et les plastiques


#journéemondialedesocéans #milieumarin #oiseaux #poissons #oceans #planete #earth #plastique #microbilles #polyéthylène #environnementcanada #canada #brita #claytonshagal #lamaisonclaytonshagal #adbeauty #environnement #réutilisable #esthétique #sensibiliser #beauté #collagenemarin

0 vue
 

719 Rue Saint Pierre
Terrebonne, J6W 1E1
Canada

514-717-9516